Du chien Berger au Petinfluencer - Rasta conquit l´internet

14. June 2019 — von Carl Sieber

Il y a quelques années, lorsqu´un petit chien blanc a atterri dans les bras de la photographe primée Sylvia Michel, tous les deux n´avaient aucune idée de ses qualités de modèle. Entre-temps, « Rasta » comme on l´appelle, est devenu l´un des « petfluencers » les plus populaires en Suisse. Dans une interview, Sylvia Michel nous raconte son histoire.

Vous avez travaillé dans de nombreux métiers, vous étiez présentatrice radio et vous avez été primée en tant que photographe. L´appareil photo a-t´il toujours été votre passion ou vous ne l´avez trouvée qu´au fil du temps ?

S. M.: Adolescente, j´ai énormément photographié. C´était au temps où il fallait encore développer les films. Dans la vie, j´ai eu travaillé dans différentes professions dans lesquelles la caméra n´avait pas ou très peu de place. Ce n´est que lorsque j´ai commencé à travailler comme DJ (pendant des mariages) que la caméra est revenue dans ma vie. Comme je m´ennuyais souvent avant l´arrivée des invités, j´ai commencé à prendre des photos et j´ai remarqué que ça me plaisait encore beaucoup. Je me suis rendue compte combien la passion était derrière. C´est ainsi que l la photographie a recommencé.

Votre Hobby est ensuite devenu un métier?

S. M.: Oui. J´avais l´impression d´avoir un peu de talent, mais je pense que beaucoup de gens ont ce sentiment. J´ai pensé à la mettre en pratique professionnellement. Au début, j´ai ajouté ça aux mariages, donc à la photographie et à la musique. C´est à partir de là que la photographie des paysages s´est développée. Une brique est venue s´ajouter à l´autre et ainsi de suite. Aujourd´hui, j´en vis.

La photographie des paysages est devenue une partie importante de votre métier?

S. M.: Oui et c´est arrivé très vite. J´ai lancé ma propre entreprise en 2014 et je me suis dit : Je sais que je suis souvent assise devant l´ordinateur et que j´ai besoin de quelqu´un, ou de quelque chose, pour m´éloigner de l´ordinateur. Alors j´en suis venu à « Rasta ». Tu sors avec le chien et la caméra est toujours là aussi. Je pense que les paysages sont beaux, mais le chien les rend encore plus beaux. Cela fonctionne très bien. « Rasta » est aujourd´hui l´un des Petfluencern (la forme animalière Influencern = « influencer » sur les platte-formes des réseaux sociaux Media) en suisse.

Comment avez vous connu « Rasta » ?

S. M.: Ce n´était pas une rencontre sur internet (rires). Je l´ai eu bébé chez l´éleveur. J´ai d´abord visité quelques éleveurs et j´ai rencontré un très bizarre, mais avec lui j´ai eu un bon feeling. Il a un bon contact avec ses chiens qui m´avait donné une bonne impression. « Rasta » est donc arrivé petit comme un hamster et est maintenant un très gros chien (rires). Ils sont si petits à la naissance et grandissent très vite. Déjà six mois plus tard, il était grand. Ça tu ne le vois pas, car tu te promènes tous les jours avec ton chien, mais à partir de photos, tu te rends compte à quel point ça va vite. C’est fou qu’un petit bout de laine, pas plus grand que sa tête aujourd’hui, est devenu un si grand chien

Est ce que « Rasta » connaissait déjà la caméra étant chiot?

S. M.: Oui, c´était au même temps où j´ai recommencé la photographie. Il était toujours là et je l´emmenais surtout pour s´amuser. Je me disais « allez », comme ca nous allons vivre ensemble et je vais voir comment il grandi. Parfois ses oreilles sont trop grandes et parfois ses pattes. C´était amusant de le documenter de cette façon. « Rasta » l´a su dès son plus jeune âge et s´est beaucoup amusé. La photo était liée à beaucoup de joie pour lui.

Donc il n´a pas eu besoin d´un temps d´adaptation?

S. M.: Non, c´était normal pour lui, parce que maman est la dame avec ce gros appareil noir. Pour lui, ce n´est qu´une partie du problème. « Rasta » sait aussi exactement, quand je tiens l´appareil photo dans mes mains, alors il se met immédiatement en pose. Il est comme un petit mannequin : « Oui, elle est prête, je vais le faire°. C´est vraiment passionnant.

C´est génial, on peut voir à quel point il s´amuse

S. M.: Oui, il y a d´autres chiens qui fuient instantanément quand quelqu´un vient avec un appareil photo, mais lui, ça l´amuse.

Super cool. Ce que je remarque particulièrement sur les photos, ce sont les photos d´action dans lesquelles « Rasta » saute dans les airs. Comment faites-vous pour les produire?

S. M.: Jusqu´à ce qu´une photo soit vraiment cool, il faut prendre près de 500 photos. Il saute et attrape de la neige ou des feuilles. C´est donc une question de chance si vous obtenez une photo qui a l´air vraiment dynamique.

Photographier des animaux n’est vraiment pas chose facile. Qu´est-ce qui fait une belle photo d´animal selon vous ?

S. M.: Il faut être certain que l´animal prenne plaisir et qu´il est un animal heureux. Vous pouvez voir dans ses yeux, dans son expression faciale, qu´il est éveillé. J´aime aussi les photos avec de belles ambiances de lumière et de nature, etc.

Vous l´avez déjà mentionné, vous êtes de grandes stars d´instagram.

S. M.: « Rasta » oui (rires). Depuis décembre, le nombre de followers de Rasta a dépassé les miens.

Comment avez-vous découvert instagram ?

S. M.: C´est grâce à un emplois antérieur, où on m´avait dit que Instagram était nouveau et super. Au début, je me suis dite : « Allez, j´en ai pas besoin, il y a Facebook ». Je ne l´ai pas trop prit au sérieux, mais avec la combinaison de la photographie, c´est une très bonne plateforme gratuite, que je peux utiliser. C´est ainsi que j´ai commencé juste pour un premier temps et voir comment ça évolue.

Et ça s´est bien passé?

S. M.: Oui, on a fait pleins de choses au feeling et même très spontanément. Je ne sais pas pourquoi nous avons autant de succès.

Si vous deviez donner un conseil à des nouveaux instagrameurs, quel serait-il ?

S. M.: Les animaux, ça marche toujours. Mais si quelqu´un commence aujourd´hui sur Instagram, alors la patiente est la chose la plus importante. Beaucoup de gens n´ont pas cette patiente. En plus, il faut un contenu cool. C´est peut-être mignon, c´est peut-être adorable, je pense personnellement qu´un animal devrait s´amuser. Moi-même, je n´aime pas les chiots en chandail mis en scène. J´aime les animaux tels qu´ils le sont- comme la nature les a crées. Sinon, je suis d´accord avec tout, tant que l´animal s´amuse. Ensuite, il faudrait poster régulièrement. Les abonnés, veulent de l´actualité et des informations fréquemment. C´est la raison pour laquelle je fais souvent des stories avec « Rasta ». Elles ont énormément de sucées et sont souvent regardées. Elles sont même plus visionnées que mes posts. Le publique veut ce genre de « stars ». C´est pour ça que je conseille de faire des stories, qui donne un coup d´œil derrière les coulisses.

À quoi ressemble votre quotidien avec « Rasta » ?

S. M.: Nous avons deux formes différentes de vie quotidienne. La première, c´est quand je suis à la maison. Je ne voyage pas et je fais les tâches que tout le monde a à faire. Je paie les factures, je fais des montages photos et je promène mon chien « Rasta ». Quand il fait beau, nous marchons pendant deux ou trois heures. S´il ne fait pas mauvais, nous fabriquons des jeux et sortons moins. L´autre vie quotidienne, est celle quand nous sommes sur la route. C´est la plupart du temps. Nous sommes sur la route dans les montagnes, dans des Hôtels et ont fait des promenades dans la neige. Pour le moment, nous sommes des vrais Influencer ou des Petfluencer, sur la route, pour la nature et pour notre pays (suisse), le plus souvent que possible.

Je suppose que « Rasta » s´amuse bien ?

S. M.: Oui, « Rasta » aime beaucoup notre mode de vie. Pour lui, c´est important d´être avec sa famille. Soit avec moi soit avec mon mari. Les chiens sont habitués à la meute. Il n´n’est presque jamais seul, et si oui, alors pas plus qu´une ou deux heures. Sinon il est toujours avec l´un de nous deux et je crois que ça le rend très heureux. Il est toujours proche et je pense qu´il a une des plus belles vie qu´un chien puisse avoir (rires). Ceci me tient à cœur. Je veux que mon chien ait vraiment une belle vie.

Ceci est remarquable dans les stories avec « Rasta »

S. M.: J´ai aussi un rôle de modèle. Il y a beaucoup de chiens qui ne mènent pas une aussi belle vie et peut-être que je peux inspirer des gens dans le sens de : « Et regardez, les chiens sont super, mais ils ont besoin de leur espace pour se défouler, ils ont besoin de leur meute et ne devraient pas être laissés seuls. J´espère que je transmets ce message.

Choisis votre pays

Votre pays n'est pas listé ?